Fil de navigation

Recherche

La Dépêche du Midi

 

Interview

Leader de la défense toulousaine, le Pitchoun prépare activement la réception de l'Olympique de Marseille dimanche au Stadium. Une rencontre au cours de laquelle seront célébrés les 80 ans de son club formateur. Un événement forcément particulier pour ce gamin arrivé au TFC dès l'âge de 9 ans.

La victoire à Montpellier a dû faire énormément de bien dans les têtes.

Oui, nous avions besoin d'un déclic loin du Stadium. Notre dernière victoire remontait au mois de septembre à Lille. Depuis, nous enchaînions les matchs manqués et les prestations mal-récompensées. Dimanche, la satisfaction était énorme. Nous ne devons pas nous relâcher pour autant, de grands événements nous attendent.

Marquer dans un temps faible, tenir un score malgré la pression adverse, c'est extrêmement positif !

Exactement. Si la qualité de jeu est présente depuis plusieurs mois, nous avions un manque de gestion des temps faibles et même parfois de nos émotions. Cette fois-ci, nous avons joué tous ensemble et avons tenu notre rang. Ce n'était peut-être pas notre match le plus abouti, mais notre solidité a été récompensée. Enchaîner deux rencontres sans prendre de but, c'est également important pour la confiance.

Désormais, vous voilà à 40 points. Vous allez pouvoir jouer de manière plus détendue.

Au contraire, ce serait un piège. Notre groupe est performant et ambitieux. L'erreur serait de nous croire trop vite arrivés. Il reste sept matchs à disputer, vingt et un points à engranger. Depuis quelques saisons, les fins de saisons sont notre spécialité (rires). Qui sait à quelle position nous finirons ?

Après le maintien in extremis la saison passée, être maintenu dès le mois d'avril serait un excellent message pour les supporters ?

Évidemment, mais soyons réalistes, le club a les moyens d'évoluer plus haut. Dimanche, nous fêterons ses 80 ans. Pour que la fête soit parfaite, nous devrons nous aussi y mettre les ingrédients. Nous sommes aujourd'hui à sept points de Marseille, qui occupe la cinquième place. Les comptes sont assez simples. Après notre bon début de saison, ce serait dommage de terminer à cette dixième place. Ce groupe a le potentiel pour faire beaucoup mieux.

Justement, ces 80 ans, ne serait-ce pas un peu de pression supplémentaire pour vous joueurs ?

Ce sera un match particulier, avec une attente spéciale de notre public. Nous en sommes conscients, et nous voulons faire de notre mieux. Avec trois points supplémentaires, la fête sera encore plus belle. Ce match a été préparé dans l'espoir qu'il reste dans les mémoires ! D'autant qu'il y aura des joueurs importants de l'histoire du club.

Quelle est la légende toulousaine avec laquelle tu aimerais échanger ?

Toutes ! Je suis un enfant du club. Je dois encore apprendre, et toutes les informations et conseils sont bons à prendre. Après, j'en connais déjà quelques-unes. Dominique Arribagé, qui m'a lancé avec les professionnels, Moussa Sissoko, Wissam Ben Yedder. Mais des garçons comme Achille Emana et Johan Elmander, si je peux leur glisser un mot…

En 2007, tu avais dix ans…

Et j'étais dans les tribunes face à Bordeaux ! Je ne me rappelle plus exactement des buteurs, mais je me souviens qu'Elmander avait été monstrueux (ndlr : il avait inscrit les trois buts).

Je pense que c'est mon plus beau souvenir en tant que supporter de ce club. Je me revois encore dans les tribunes du Stadium à célébrer cette fin de saison de folie. La musique de la Ligue des Champions, elle reste gravée.

Et ton meilleur souvenir comme joueur ?

Aujourd'hui, rien ne peut remplacer le maintien à Angers. En termes d'émotions, de partage, ce sera très difficile de vivre un événement plus fort que celui-ci. Sauver son club formateur, c'est une fierté incomparable.

Que représente le TFC pour toi ?

C'est mon club, celui qui m'a tout donné. Être Pitchoun et jouer ses premiers matchs dans son club formateur, c'est exceptionnel. J'ai la chance de jouer avec mes amis d'enfance, comme Clément Michelin ou Kelvin Amian. Depuis nos plus jeunes années, nous évoluons sous ce même maillot. Nous avons remporté de nombreuses compétitions ensemble. Nous retrouver en Ligue 1, à partager des succès face au PSG, à Monaco, c'est un rêve, mais nous sommes capables de plus. Une seule chose nous manque désormais : un trophée tous ensemble.

Pour les 80 ans du Toulouse Football Club, tu seras sur le terrain. Mais pour les 90 ans ?

Joker (rires). Une chose est sûre, je serai au Stadium ce jour-là, sur le terrain ou en tribunes.

Résultats 2017 / 2018

Calendrier

Classement Ligue 1 saison 2017 / 2018

Classement

Sources et partenaires du site

Partenaires

Effectif professionnel saison 2017 / 2018

Effectif

Transferts saison 2017 / 2018

Transferts

Statistiques championnat

Statistiques