Fil de navigation

Recherche

R.B. et Pa. D. pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

En attendant de les voir sur le terrain, les trois recrues se sont prêtées au jeu des questions/réponses hier matin. Corentin Jean (1m70, 22 ans le 15 juillet), en habitué des lieux, a ouvert le bal. Prêté par l'AS Monaco l'hiver dernier, celui qui peut évoluer en pointe ou sur un côté espère «exploser» ses records sur les bords de Garonne, où il a posé ses valises pour les 4 prochaines années. Évidemment, le discours n'est pas le même pour les deux géants Yaya Sanogo (1m93, 24 ans), arrivé en provenance d'Arsenal pour 3 saisons, et Steven Fortes (1m91, 25 ans). Le premier, considéré comme un crack à ses débuts, n'a jamais connu un exercice complet (pas plus d'une vingtaine de matches par saison depuis qu'il est pro). Il compte bien enfin exploiter tout son potentiel. Quant à son compère, débarqué du Havre (L2) pour 4 ans, malgré une grave blessure au genou, «l'essentiel est de retrouver toutes les sensations».


Sanogo : «Je veux revenir au top»

Vous avez signé à Toulouse malgré votre importante blessure (ligament croisé antérieur genou droit en mars)…

Le Tef a vite porté un intérêt pour moi, dès le mois de janvier. Le fait que j'étais en fin de contrat, cela a aussi facilité les choses. Malgré mon indisponibilité, le club ne m'a pas lâché ; le discours du staff m'a plu. Tout cela m'a convaincu.

Le retour à la compétition, c'est prévu pour quand ?

Je devrais revenir vers fin 2017-début 2018. Aujourd'hui, j'effectue un travail de renforcement, individuellement. C'est mon premier gros pépin. Pour le moment, tout se passe bien. J'ai évidemment hâte de reprendre la compétition.

Diop et Jullien, vos deux concurrents, forment une charnière solide…

Si le coach m'a pris, c'est qu'il pense que j'ai les capacités pour jouer dans cette équipe. Au Havre j'étais arrivé dans les mêmes circonstances, et j'ai terminé titulaire. Je ne me prends pas la tête. Le plus important, c'est de revenir sur le terrain.


Jean : «Marquer plus de 10 buts»

Heureux de revenir ici ?

Je connais bien la maison. J'ai vécu les 6 derniers mois ici. J'ai particulièrement aimé le cadre, la bonne ambiance. Il y a un technicien que j'apprécie. Et en même temps, je ne partais pas avec beaucoup de garanties à Monaco…

Aviez-vous d'autres choix ?

J'avais des propositions de l'étranger, or mon envie était de rester en L1, je voulais vraiment m'engager à Toulouse.

Dans quel position pensez-vous être utilisé ?

Je suis formé en attaquant. C'est dans ce système à deux pointes que je suis le plus efficace. Cependant je peux aussi jouer à droite. Ça dépendra de l'équipe adverse et du dispositif. C'est un avantage d'être polyvalent. Sur le côté, il faut beaucoup courir, mais je ne suis pas avare d'efforts. Le seul souci, c'est que, lorsqu'on arrive dans la zone de vérité après de grandes courses, on manque parfois de lucidité. On verra ce que Monsieur Dupraz décidera. J'ai pour objectif personnel d'atteindre la barre des 10 buts.


Fortes : «J'ai hâte de reprendre»

Pourquoi avez-vous choisi le Toulouse Football-Club ?

J'ai rencontré l'entraîneur au début du mois de juin. Tout de suite, le contact est passé. Il m'a fait part du projet, cela m'a convaincu de venir. La présence de Christopher Jullien est un plus ; c'est un ami depuis notre période auxerroise entamée en 2007. C'est un frère, je suis heureux d'être avec lui.

Quelles sont vos ambitions ?

Sur le plan personnel, je souhaite retrouver mes aptitudes physiques. J'ai eu une longue blessure (mollet gauche), mais depuis janvier dernier cela va mieux. Je laisse Baptiste Hamid, le préparateur physique, faire son travail. J'espère être apte le plus rapidement possible. Pourquoi ne pas participer à des matches de préparation ? Ce qui est sûr, c'est que l'on ne va pas se précipiter.

Dans quel rôle vous sentez-vous le plus performant ?

Je suis un attaquant de surface. J'ai marqué beaucoup de buts dans ma jeunesse, c'est à moi de travailler. Je suis persuadé que l'on va bien s'entendre avec Andy Delort.


Doucouré ou Doukouré ?

Un Doucouré grillera-t-il la priorité à l'autre pour la bataille du milieu… Comme nous l'annoncions dès le 27 mai, le Messin Cheick Doukouré, international ivoirien de 24 ans (29 rencontres en L1 l'an dernier), plaît à Dupraz depuis son époque évianaise. Les deux parties discutent, mais les Toulousains étudieraient une autre alternative, un certain… Abdoulaye Doucouré ! Le Franco-Malien de 24 ans évolue à Watford, au côté d'étienne Capoue. D'après nos infos, l'ancien Rennais pourrait débarquer au Tef sous forme de prêt, assorti d'une éventuelle option d'achat. Un moyen de se relancer, puis-qu'en Premier League il n'a disputé que 20 matches en 2016-17.

Résultats 2017 / 2018

Calendrier

Classement Ligue 1 saison 2017 / 2018

Classement

Sources et partenaires du site

Partenaires

Effectif professionnel saison 2017 / 2018

Effectif

Transferts saison 2017 / 2018

Transferts

Statistiques championnat

Statistiques