Fil de navigation

Recherche

Rémi Buhagiar pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

À une semaine de la reprise de la L1, le Toulouse FC a remporté son tout 1er match de 2017-2018. Mais l'équipe de Pascal Dupraz est en manque flagrant de repères.

Cinq rencontres, une défaite, trois nuls, et une victoire pour terminer. Avancer que le bilan de l'été est mitigé est un doux euphémisme… Pascal Dupraz ne s'en cache pas d'ailleurs, comme il l'a confié vendredi après la rencontre face au pensionnaire de Liga 2 : «On a travaillé conséquemment, mais il manque trop de monde à cause des blessures. Nous avons trop de jeunes, et pas assez d'expérience. Globalement, l'équipe a enchaîné les prestations inabouties», analyse-t-il froidement.

Selon lui son groupe est déjà moins fort que lors de son arrivée, et du maintien in extremis. «On ne remplace pas Didot et Ben Yedder comme ça», abonde le coach. On se croirait presque revenu 2 années en arrière, du temps où Arribagé luttait tant bien que mal pour se sauver. C'est dire si le recrutement d'au moins 2 éléments semble essentiel pour réaliser des prouesses en L1. «On cherche toujours des bons footballeurs au milieu, en défense centrale et sur les ailes. Des garçons qui peuvent amener leur vécu», confirme le technicien haut-garonnais. En attendant, le Championnat démarre bel et bien vendredi, ça urge !

Privé d'Issa Diop (dos) et Christopher Jullien (cartilage genou droit) durant l'intersaison en défense centrale, le staff technique a beaucoup tâtonné dans ce secteur. Bodiger, Amian Adou, Moubandjé, Yago, Blin et Sangaré ont tour à tour été testés à ce poste, avec des réussites plus ou moins probantes. Vendredi soir, c'est le tandem Amian-Bodiger qui était aligné. Le premier a été très solide ; quant au second, il a péché dans les relances. Pour Monaco l'équation est simple : si Yago revient, il sera titularisé au côté d'un des deux, sinon ce sera bien la charnière choisie lors du dernier match de préparation qui devrait commencer l'exercice. Il n'est pas à exclure que Jullien soit finalement de la partie. «Si nos meilleurs éléments sont rétablis, ils participeront à la rencontre, même s'ils ne sont pas à 100%. Que ce soit Christopher Jullien ou Issa Diop, on va vite les revoir», annonce l'ancien mentor d'Évian/Thonon-Gaillard. Au final, l'incertitude plane toujours, la semaine qui arrive sera décisive.

Dans ce brouillard, un petit rayon de soleil illumine les supporters depuis le début des galops d'essai, un certain Zinédine Machach. Contre les Espagnols, celui qui revient tout juste d'un prêt mi-figue mi-raisin à l'OM, n'a cessé de provoquer ses adversaires. Quelques-uns de ses gestes techniques ont même fait lever la foule. Bref, le public l'adore déjà, et son entraîneur l'apprécie lui aussi : «C'est bien ce que produit Machach. Il doit encore faire mieux, mais je suis satisfait. Zinédine est appliqué, assidu, il s'entraîne bien. Sa puissance et son sens de la provocation apportent un plus. Cependant, il doit simplifier quelques fois son jeu. Mais, oui, je suis content de lui.»

Alors que le Tef cherchait plusieurs «excentrés» durant ce mercato, il ne devrait finalement se contenter que d'une arrivée dans les couloirs. Signe que le club compte de nouveau beaucoup sur l'ex-Minot…


Cahuzac : «à ce niveau, la communication est primordiale»

Trente petites minutes. C'est le temps qu'aura mis Yannick Cahuzac pour se mettre le public toulousain dans la poche. Réputé pour sa hargne et son sens du placement, l'ancien capitaine du SC Bastia n'a pas déçu les spectateurs du Stade Maurice-Trélut. À 32 ans, il pourrait devenir le vrai leader du vestiaire, et pas que. Il se confie.

Êtes-vous prêts pour la reprise du Championnat ?

On a vu que l'équipe était bien, il nous reste quelques détails à régler. Nous disposons d'une semaine pour bien se préparer. C'est bien de retrouver la compétition, de pouvoir évoluer avec le TFC.

Ce dernier match contre Osasuna n'avait rien d'amical. Finalement, c'est peut-être mieux, non ?

Oui, ce n'est pas plus mal, on est à une semaine de la reprise, et on jouait dans des conditions de compétition. C'était un bon test avant Monaco.

Vous semblez déjà être un leader sur le terrain…

C'est important, je suis au cœur du jeu, j'observe tout. Il est normal de guider mes coéquipiers, surtout lorsqu'ils ne voient pas forcément ce qui se passe dans leur dos. À ce niveau, la communication est primordiale.

Vous avez disputé près de 30 minutes avec Sangaré à vos côtés. Comment l'avez-vous perçu ?

C'est un super joueur, il a un gros volume de jeu. À mon avis, Ibrahim va aller loin.

Résultats 2017 / 2018

Calendrier

Classement Ligue 1 saison 2017 / 2018

Classement

Sources et partenaires du site

Partenaires

Effectif professionnel saison 2017 / 2018

Effectif

Transferts saison 2017 / 2018

Transferts

Statistiques championnat

Statistiques