Fil de navigation

Recherche

Patrick Desprez pour La Dépêche du Midi

 

Interview

Une heure plus les arrêts de jeu, jeudi midi, dans son bureau-vestiaire – comme il le surnomme –au Centre technique du Stadium. Dehors, le soleil brille et les tondeuses carburent. à l'intérieur, barbe de trois jours fraîchement taillée, ça bout tout autant : «J'ambitionne le Top 10, mais je ne vais plus le dire car je n'y arrive pas… Après, je vous ai déjà répété à maintes reprises que j'avais une forte envie de conduire mon équipe du TFC au Stade de France pour y disputer une finale de coupe. Dans les 2 saisons qui viennent, insiste Pascal Dupraz, il nous reste 4 cartouches.»

 

Du haut de ses 55 ans qu'il fêtera à la mi-septembre, le technicien alpin n'a éludé aucun sujet avant l'ouverture du bal pour ses protégés, vendredi (20h45, Canal+), à Monaco. Avec – fidèle à lui-même –humour, humeur et ardeur.

Pascal, commençons par une devinette : que vous évoque le 14 octobre 2016 ?

Ah… notre belle victoire contre Monaco au Stadium (3-1, 9eJ). Il n'y a pas que celle-là : vaincre le PSG était bien aussi, battre Montpellier en Hérault pour assurer quasi son maintien avait également de la saveur. Car, après ce que le club a traversé ces dernières saisons, être tranquille assez tôt… Réattaquer en L1 pour la 15e année d'affilée atteste du sérieux du Toulouse Football-Club. Et du réalisme de son président. Olivier Sadran, c'est un type qui a la tête sur les épaules. Qui sait où il va.

Clin d'œil du calendrier : Toulouse reprend à Monaco, mais cette fois sans toutes ses armes…

La seule équipe capable de battre les champions de France en titre vendredi 4 août 2017, en Principauté, c'est Toulouse… parce qu'il n'y a que nous qui les jouons ! Je l'ai dit aux joueurs. Oui, nous n'avons pas toutes nos forces vives, cependant on a des atouts à faire valoir.

Comme…

Jusqu'à preuve du contraire, sur le pré de Louis-II il y aura autant de cerveaux, de cœurs ; de paires de jambes et de c… même.

Revenons à vos ennuis défensifs. Où en sont précisément Diop et Jullien ?

Issa ne pourra pas débuter ; mon roc en charnière qui a des soucis de dos l'ayant obligé à s'arrêter, reprendra individuellement à partir du 15 août. J'espère le réutiliser en septembre. Il existe un espoir pour Christopher (opéré au cartilage du genou droit mi-juillet).

Pour en finir avec le programme des réjouissances, il ressemble beaucoup à celui de l'an passé où vous aviez entamé la compétition à Marseille.

Aucune saison ne se ressemble. Puis, de toute façon, pour prétendre exister en élite, il faut savoir défier les «gros» et prendre des points partout.

Globalement, qu'a-t-il manqué au Téfécé en 2016-2017 ?

Ce qui valide notre métier, ce sont les victoires. La saison passée, nous n'en avons pas assez validé alors qu'on avait le potentiel pour. On a prouvé qu'on pouvait se désinhiber face aux cadors, à tout le moins des formations plus fortes. Or le haut-niveau c'est la performance sur la durée. à nous de l'acquérir. Ambitieux ne signifie pas présomptueux : tous les ans il y a des clubs qui bousculent la hiérarchie…

Vous voulez devenir le nouveau Nice…

Notre effectif s'est trop rajeuni cet été. On a baissé la moyenne d'âge de 2 ans ! à mon goût, actuellement le Tef manque dangereusement d'expérience. Je le ressasse : on ne peut pas raisonnablement demander aux jeunes de prendre le pouvoir tandis que peu d'entre eux ont un vécu suffisant. Sur les 4 premiers matches amicaux, j'avais 10 à 12 éléments qui ont éprouvé des difficultés à maintenir la réserve en CFA 2 (aujourd'hui National 3). Alors, bon la L1…

Pascal Dupraz serait-il inquiet ?

Pour moi, l'inquiétude c'est quand je vais consulter mon cardiologue et que j'attends les résultats d'un électrocardiogramme. Pas quand je suis dans ma zone technique devant 11 joueurs qui en affrontent 11 autres.

Rayon stats, 3 buts marqués (2 avant notre entrevue) dont 2 par des attaquants. Le chat est maigre, non ?

(sourire) Mes offensifs se réservent pour le Championnat, ce sont de petits filous.

Dans quel état vous trouvez-vous ?

Je suis heureux. Pas impatient. Car il nous reste encore une semaine pour se préparer. Mais on a ouvert les poumons en grand et on est pied au plancher, c'est sûr.

Vous avez la cote et avez été sollicité avant la reprise (Saint-étienne, Espanyol Barcelone, Standard de Liège). Avez-vous été tenté de quitter le TFC cet été ?

(sans hésitation) Aucunement.

La «Duprazmania» ne s'est pas arrêtée, votre compte Twitter dépasse les 30.000 followers.

C'est la moyenne dont je rêve au Stadium ; ça ferait marcher l'économie locale parce qu'il n'y a pas que des Toulousains.

Le soufflé de l'épopée n'est pas retombé en tout cas…

Dix points, dix matches : c'est un record, je serai mort qu'il ne sera pas battu. à part ça, j'ai un rapport privilégié avec les supporters. Comme tous les joueurs. Nous avons un devoir de respect envers eux. C'est pourquoi nous nous obligeons à faire un tour d'honneur quel que soit le verdict. Un public qui t'encourage te fait renverser un match.

Alors, ce 4-4-2 ?

J'ai envie de jouer avec 2 attaquants axiaux capables de finir.

Ou 4-4-1-1 avec Toivonen en soutien…

Si Ola est applaudi comme il se doit, il va donner sa pleine mesure. Il faut qu'il fasse un pas vers les supporters afin qu'ils reconnaissent sa classe. Il a fait une bonne intersaison, il surfe également très certainement sur son but magnifique face à la France (lob du rond central à la 94e qui donna les 3 points à la Suède, J6 des Qualifications au Mondial-2018 en Russie / 9 juin). En plus il a un vrai impact sur les jeunes, Ola a une belle attitude en résumé.

évoluer à 2 avants-centres c'est bien, encore faut-il les alimenter !

Andy (Delort), Yaya (Sanogo) et Corentin (Jean) ont le talent pour faire trembler les filets adverses, en revanche notre animation ne peut être que meilleure. On se doit de progresser dans nos ressorties à la transition, nos premières relances ; notre propension à allonger les séquences préparatoires sur nos attaques placées.

Quel sera votre capitaine ?

Déjà j'ai un véritable vice-capitaine Steeve (Yago) qui incarne le TFC et fait l'unanimité dans le vestiaire. «Cahu» peut l'être, à l'instar d'une future recrue. François (Moubandjé), Christopher (Jullien), Issa (Diop) bien sûr, sont à même de remplir le rôle. Bodi(ger) et Alexis (Blin) ont pareillement les épaules. Bref, je n'ai pas encore décidé.

Derrière Lafont, quelle est la hiérarchie des gardiens ?

Elle n'est pas encore fixée non plus. Il faut que je leur parle. Mauro (Goicoechea) ne m'a jamais déçu – et je ne peux décemment lui en vouloir sous prétexte qu'il n'a pas su stopper de pénos en Coupe de la Ligue et qu'il n'a pas converti le sien (à Metz, 8e de finale ; 1-1 et 9-10 tab / 14 décembre). L'éclosion d'Alban (Lafont), c'est dû bien évidemment aux qualités intrinsèques du garçon, au travail remarquable d'André Biancarelli, mais aussi à la très bonne entente entre nos trois N°1. De son côté, le petit Marc (Vidal) est très bon à l'entraînement. On peut tout imaginer. Même un turn-over…

Quatre échecs sur les 5 derniers, on suppose que vous avez mûri votre réflexion quant aux penalties…

(il marque une pause) Lorsque je parie sur les chevaux, il y a des périodes où je ne suis plus en veine. Donc je mise moins. Ce qui ne veut pas dire que j'arrête. Ben, c'est pareil : il y a des tireurs qui ne vont plus frapper. Ils passeront leur tour et reviendront. Ou non, d'ailleurs.

Et les préposés aux coups de pied arrêtés suite au départ d'Oscar Trejo ?

On ne va pas tout dévoiler. Mais on en a, des exécuteurs. On va aborder plus spécifiquement le secteur dans cette dernière semaine.

Quels jeunes vont continuer avec vous ?

J'ai bien aimé Boisgard. Khalid aussi. Osei. Finalement, je ne m'attendais pas à tant de satisfactions. Moralité, certains vont rester. Pas tous, quand bien même il y aura des allers-retours. Maintenant on change de musique, on n'est plus dans des amicaux. Les jeunes c'est plus de 50% de l'effectif. Qu'ils s'approprient donc notre projet avec leur abnégation, l'esprit de corps, l'identification au club : oui, cette année encore, je pense que ce sera difficile de nous rouler dessus !

Que pensez-vous avoir de plus qu'il y a 1 an à la même époque ?

J'ai appris de moi, des autres. Quatre saisons et demie en élite (en commençant par 2012 à 2015 avec évian/Thonon-Gaillard, ndlr), c'est du bonus. Je rappelle que je suis devenu entraîneur sur un coup du sort : m'occuper des moins de 19 ans de mon club de cœur après la défection de leur coach.

Vous êtes en contrat jusqu'en 2019…

(il coupe) Oui.

Peut-on envisager une prolongation ?

à ce que je sache, vous n'êtes pas mon président…


Imbula, Gradel… il nous dit tout

à la question Avez-vous tenté l'ancien Marseillais qui joue à Stoke, Giannelli Imbula ?, la réponse du Savoyard fuse : «On n'a pas contacté de rugbymen, or Imbula est un footballeur… » Sinon, la priorité reste bien un milieu relayeur : « Un joueur avec des caractéristiques tournées vers l'offensive mais qui ne néglige pas pour autant l'aspect défensif. Dans mon pays le joli est un mec qui achète une belle bagnole mais se retrouve avec un crédit sur 20 ans. Au TFC, il n'y a pas de joli. » Et d'autres pistes activées ? « Ce serait une faute professionnelle si on n'avait pas anticipé. C'est la Piste aux étoiles de Roger Lanzac ! » Pour l'excentré, le dossier Max-Alain Gradel – l'ex-Stéphanois joue à Bournemouth en D2 anglaise – n'est pas refermé : « J'aimerais bien qu'il nous rejoigne, implore presque Pascal Dupraz. Il a le profil idoine : un vrai ailier, qui connaît la L1. » Enfin, Cahuzac est-il un titulaire en puissance ? « Personne n'est intouchable ; après, tu ne prends pas un joueur pour le laisser sur le banc. »

Résultats 2017 / 2018

Calendrier

Classement Ligue 1 saison 2017 / 2018

Classement

Sources et partenaires du site

Partenaires

Effectif professionnel saison 2017 / 2018

Effectif

Transferts saison 2017 / 2018

Transferts

Statistiques championnat

Statistiques