Fil de navigation

Recherche

Patrick Desprez pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Il avait tiré le signal d'alarme dans nos colonnes au lendemain de l'incroyable revers face à Nice (1-2) mercredi, cette fois, de retour de Lille avec un 6e match sans victoire et une 3e défaite d'affilée (0-1), il va pouvoir sortir un dispositif Orsec comme exigé en temps de crise… Car, depuis samedi 21h18 précisément (but du Losc), le Toulouse Football-Club est barragiste, qu'on se le dise !

Mais si Pascal Dupraz n'occulte aucunement le classement, il n'en fait pas une fixette pour autant. «Je ressasse que j'ai confiance en ce groupe, nous confiait l'entraîneur du club de la Ville rose hier au petit-déjeuner, il n'y a pas de raison que cela ne reparte pas. Soyons servis par un brin de réussite et l'on retrouvera de l'énergie.» En résumé : l'heure est grave, mais la situation n'est pas désespérée. «Je n'ai pas été très loquace en conférence de presse d'après-match parce que je suis soucieux de notre position. Puis ce qui me chagrine, c'est qu'on reproduit le même type de match depuis un petit moment : on les a, les occasions ! Cependant, ne vous inquiétez pas : je ne nourris aucune déperdition quant à ma motivation, mon envie, mes certitudes. On va se retrousser à nouveau les manches, avec mon staff, afin de donner lieu à une saison qui, j'en suis sûr, à l'arri- vée ne sera pas si mauvaise que cela.» «La solution passera par le collectif, martèle l'ex-mentor d'évian. L'issue n'en sera que plus belle, gratifiante pour nous tous. Souffrir ensemble, je dis souvent… Cela va également participer à la progression mentale de ma jeune troupe.» à qui est offerte, samedi au Stadium face à Caen, une jolie épreuve aux allures de crash-test. «Ce match est vital pour inverser la tendance», conclut Coach Dupraz.


Les raisons d'avoir peur…


Inefficacité offensive.

Bien sûr il y a ces fameux 3 penalties ratés en 3 matches à la suite (voir dessous). Il y a aussi une maladresse chronique, puisque sur les 80 derniers tirs les Toulousains n'ont fait jackpot qu'à 3 reprises. Autrement chiffré, il faut donc aux artificiers téfécistes pas moins de 26 frappes pour en mettre 1 au fond. à ce niveau-là, le bât blesse, forcément…


Friabilité défensive.

À Dijon, avant l'ouverture du sco-re du DFCO, le Tef n'avait essuyé qu'1 seule tentative cadrée ; fa-ce à Nice, même chose : juste

1 frappe sèche des Aiglons sera à relever en préambule du penalty égalisateur du GYM. L'arrière-garde haut-garonnaise est ainsi rarement prise en défaut, néanmoins finit toujours par craquer. Embêtant surtout lorsque le coach a dû composer avec 5 défenses différentes sur les 5 dernières journées. Relation de cause à effet.


Manque de caractère.

Le Savoyard le répète à l'envi : son équipe est jeune (7 titulaires formés au club avant-hier – de Lafont à Boisgard en passant par Diop, Sylla, Michelin, Yago et Blin). On ne vous fait pas de dessin : l'insouciance et la fraîcheur des atouts, l'expérience et le vécu en moins.


Milieu instable.

Le technicien l'avoue lui-même : si derrière il a trouvé son équipe-type et que devant le turn-over s'impose, il tâtonne encore dans l'entrejeu. La construction ne peut qu'en pâtir.


…et de croire en des jours meilleurs


Calendrier plus favorable.

Nous avons assez surligné – à juste titre, d'ailleurs – le début de Championnat «Ligue des champions» des Violets. Avec 2 premiers déplacements et à Monaco et à Paris ; sans oublier le Vélodrome dès la 7e date ! Jusque Noël, ils auront l'avantage de recevoir 2 fois (sur 3). Puis, corollaire de la phase aller, accueilleront tous les «gros» .


Sur le papier

Certes en football le plus dur reste de traduire sur le terrain. N'empêche, tous les observateurs reconnaissent la qualité de l'effectif de la cuvée 2017-2018. Resserré

(22 joueurs de champ) mais bourré de talents. Y'a plus qu'à…


Imbula.

Recrue-phare du Toulouse FC pendant l'intersaison, le relayeur prêté par les Anglais de Stoke City en est la preuve vivante. De ce potentiel à exploiter. S'il peine encore à montrer l'étendue de sa palette – il n'a quasiment pas joué durant les 2 dernières années, on ne recouvre pas le rythme du haut-niveau en un claquement de doigts –, Giannelli Imbula monte en puissance après ne pas avoir été convoqué lors des 2 précédentes sorties. Sa production «nordiste» tend à l'attester : plus sobre, plus dépouillée ; bref : devenu plus utile à l'équipe.


Dupraz.

Il aime les challenges. Il a déjà relevé avec tout le brio qu'on connaît celui, impensable, du sauvetage-miracle au printemps 2016. Pascal Dupraz se dit d'attaque pour chasser la sinistrose.

Rater les pénos, c'est ballot

Allez, remuons une dernière fois – promis – le couteau dans la plaie. Magnéto.

Samedi 25 novembre, Dijon-TFC, 4e minute : faute de Djilobodji sur Blin ; tir trop axial de Gradel repoussé par Reynet.

Mercredi 29, TFC-Nice, 49e : main de Lemarchand ; tentative molle du revenant Durmaz stoppée par Benitez.

Samedi, Lille-TFC, 90+2 : main (imaginaire) de Ballo-Touré ; frappe centrée à nouveau de Delort et parade de Maignan.

 

Cela fait 5 échecs depuis le mois de mai

Pour réflexion, les 3 penalties auront été exécutés de la même manière, c'est-à-dire sur la droite du gardien, à mi-hauteur. Soit certainement, si celui-ci est parti du bon côté, le plus simple à enrayer… « Je voudrais bien les tenter à leur place, préférait en rigoler hier l'entraîneur du Tef, mais je n'ai pas le droit. Plus sérieusement, poursuit Pascal Dupraz, quand bien même ce ne sera pas cette semaine à l'entraînement notre discussion première, on abordera le sujet. Jusqu'à présent, il y avait beaucoup de volontaires pour être désigné ; je ne suis pas sûr qu'il y en aura autant dorénavant. »

Manquer 3 coups de pied de réparation consécutifs (non pas en 3 matches d'affilée, par contre) n'est pas une première garonnaise : cela était déjà arrivé au Téfécé entre décembre 2013 et mars 2014.

Au niveau statistique, on rappellera que les Toulousains restaient en fin de saison passée sur 2 échecs en 2 matches (37eJ Delort, 38eJ Braithwaite). Bon sang ne saurait mentir…

Résultats 2017 / 2018

Calendrier

Classement Ligue 1 saison 2017 / 2018

Classement

Sources et partenaires du site

Partenaires

Effectif professionnel saison 2017 / 2018

Effectif

Transferts saison 2017 / 2018

Transferts

Statistiques championnat

Statistiques