Fil de navigation

Recherche

Sébastien Barrère pour La Dépêche du Midi

 

Coupe Ligue

«L'objectif, c'est le maintien !» Pascal Dupraz ne s'en cache pas et affiche sa priorité : le championnat. Une compétition dans laquelle le TFC est «dans une situation délicate», pour reprendre les mots de l'entraîneur toulousain (17e avec 19 points, à égalité avec le «barragiste» et une longueur devant le premier relégable). D'ailleurs dimanche, un rendez-vous ô combien important attend les Violets qui se déplacent à Saint-Étienne, chez un autre mal classé (16e avec 20 points).


Dupraz, l'ambitieux

Mais, hier face à la presse, Pascal Dupraz n'a pas eu un mot pour son adversaire dominical. Lui et ses joueurs sont focalisés sur leur quart de finale de Coupe de la Ligue, aujourd'hui à Rennes. «J'aimerais que nous allions en finale, clame le Savoyard qui a déjà connu deux finales (perdues) avec Évian/Thonon-Gaillard. Tant qu'on ne nous éliminera pas, je penserai ainsi. Et j'essaierai de faire en sorte que les joueurs le pensent avec moi. Nous avons une chance sur deux de nous qualifier. Ensuite, nous serions à un match d'une finale à Bordeaux.»

Jamais dans son histoire, le Tef ne s'est hissé en finale de la Coupe de la Ligue. Au mieux, il a atteint les demi-finales (en 2010 – 1-2 a.p. contre Marseille – et en 2016 – 0-2 face au PSG). «La possibilité d'offrir à nos supporters une demi-finale au Stadium nous trotte dans la tête depuis le début de la saison», avoue le technicien.


7 matches en trois semaines

Face aux Bretons, humiliés dimanche devant leur public par le PSG en 32e de finale de la Coupe de France (1-6), Pascal Dupraz ne compte pas ménager ses troupes, confrontées à un calendrier démentiel en janvier (7 matches en trois semaines). «Je ne suis pas un adepte de''faire tourner'', explique-t-il. Rien ne m'oblige à aligner tel ou tel joueur pour lui faire plaisir. Je m'appuie sur le fait que les joueurs professionnels du TFC, qui effectuent habituellement un match par semaine, sont très bien athlétisés et peuvent sur une courte période jouer tous les trois jours.»

Jouer tous les trois jours, les Toulousains en sont capables. Gagner tous les trois jours, ça reste encore à vérifier…


Delort absent pour un «heureux événement»

Andy Delort ne fait pas partie du groupe toulousain retenu pour le déplacement à Rennes. Pascal Dupraz a libéré son avant-centre afin qu'il puisse assister à l'accouchement de sa femme.


L'arbitrage vidéo sera de la partie

Hier, lors de Nice - Monaco, Clément Turpin a bénéficié de l'assistance vidéo. Une première expérience en France, avant d'être adoptée la saison prochaine en L1. Les autres quarts de finale de la Coupe de la Ligue, dont Rennes - TFC, feront eux aussi l'objet d'un dispositif particulier pour «épauler» l'arbitre. Une mesure qui satisfait Pascal Dupraz : «Ça va faire du bien aux arbitres. C'est un confort supplémentaire.» L'entraîneur toulousain considère néanmoins que ce dispositif aurait pu être mis en place plus tôt, ce qui aurait bien sûr favorisé son équipe… «Contre Lyon, on aurait fait match nul (il fait allusion à la simulation de Mariano qui a occasionné un penalty, ndlr). À Strasbourg, on aurait pu bénéficier d'un penalty sur Somalia puis le leur n'aurait pas forcément été accordé…» Pour rappel, l'arbitre pourra faire usage de la vidéo dans quatre situations spécifiques : après un but, sur une situation de penalty, une exclusion directe ou une erreur d'identité.

Résultats 2017 / 2018

Calendrier

Classement Ligue 1 saison 2017 / 2018

Classement

Sources et partenaires du site

Partenaires

Effectif professionnel saison 2017 / 2018

Effectif

Transferts saison 2017 / 2018

Transferts

Statistiques championnat

Statistiques