Fil de navigation

Recherche

Sébastien Barrère et P.Br. pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Hier à Rennes, les Toulousains ont fait preuve de caractère. Mais ça n'a pas suffi. Leur aventure en Coupe de la Ligue s'arrête là, en quart de finale.

La mine déconfite, les Toulousains regagnent les vestiaires. La déception est grande, la frustration immense. À 5 minutes près, les tirs au but auraient décidé du sort de la rencontre. Mais les coéquipiers d'Issa Diop se sont écroulés en fin de match, eux qui avaient pourtant fait preuve de caractère en revenant deux fois à hauteur de leurs adversaires.

Dans une rencontre débridée, les Rennais ont débuté comme ils ont terminé : pied au plancher. D'entrée, les Bretons, grâce notamment à leur justesse technique, ont pris l'ascendant sur le TFC, trop friable derrière et peu inspiré devant.


Deux périodes, deux visages

«En première mi-temps, nous devons perdre ce match», reconnaît le technicien haut-garonnais. Logiquement donc, la bande à Dupraz était menée à la pause (1-2). Dominés dans tous les compartiments du jeu, les Toulousains n'ont quasiment rien montré durant les 45 premières minutes. Il a même fallu attendre près d'une demi-heure pour assister à la première frappe des visiteurs (28, Gradel). Dans ce contexte, l'égalisation de Sylla (40) peut paraître heureuse. Mais, à l'image d'Imbula, qui est monté en puissance au fil de la partie, les Violets ont montré un visage bien plus séduisant en seconde période. Les choix tactiques du Savoyard se sont montrés payants. L'entrée de Durmaz à la place Yago (53), en souffrance face à Mubele, et celle de Sanogo ont donné du poids au secteur offensif. Les deux joueurs sont d'ailleurs au départ (Durmaz) et la conclusion (Sanogo) de l'action amenant au second but (63). Mais, alors qu'on croyait que le TFC avait fait le plus dur en égalisant et qu'il était même en capacité de l'emporter, des «sautes de concentration et des erreurs individuelles» ont fait pencher le résultat du côté rennais, regrettait Pascal Dupraz après la rencontre.


On pense déjà à dimanche…

Les Violets n'ont cependant pas le temps de ruminer cette cruelle élimination. Il faut se remobiliser rapidement. Dès dimanche, un match de championnat ô combien important attend le Tef (17e avec 19 points) qui se déplace à Saint-Étienne, chez un autre mal classé (16e, 20 points). Parce que, comme l'a rappelé Pascal Dupraz en début de semaine : «L'objectif, c'est le maintien !»


L'arbitrage vidéo déjà décrié

À la 24e minute, Max-Alain Gradel pénètre dans la surface de réparation rennaise. L'Ivoirien crochète Gélin et tombe. M. Millot, l'arbitre central, demande l'assistance vidéo, un dispositif lancé à l'occasion de ces quarts de finale de Coupe de la Ligue. Sur les images, l'attaquant toulousain semble être touché par le défenseur breton. L'arbitre, pourtant, n'accorde pas penalty. «Oui, je suis agacé, ça fout les boules, a lancé Gradel avant de quitter le stade. Ca aurait pu changer le cours du match. L'arbitrage vidéo, ça sert à rien, l'arbitre central ne sert plus à rien.» Pascal Dupraz, lui, n'a pas voulu polémiquer. «C'est une affaire d'appréciation, c'est difficile d'arbitrer», a-t-il simplement commenté.


Les buts

21e : Alerté sur le côté gauche, Khazri percute et remet en retrait pour André. S'ensuit un cafouillage dans la surface. En tombant, le capitaine breton parvient à reprendre le ballon. Malheureux, Lafont repousse le cuir sur Yago qui marque contre son camp (1-0) ;

40e : Bien décalé à gauche par Somalia, Gradel temporise dans la surface de réparation. L'Ivoirien transmet en retrait à Sylla qui, du gauche, trompe Diallo (1-1).

42e : Gourcuff lance Khazri en profondeur. L'international tunisien, parti dans le dos de la défense, adresse un centre appuyé dans les six mètres que reprend victorieusement Bourigeaud (2-1).

63e : Durmaz expédie un coup franc lointain dans la «boîte». Jullien, à la réception, remet de la tête pour Diop qui, d'une tête plongeante, envoie le ballon sur le poteau gauche de Diallo. Mais Sanogo, qui a bien suivi, égalise dans le but vide (2-2).

86e : Coup franc à 18 mètres frappé par Bourigeaud. Hunou, tout juste entré en jeu, profite d'une déviation malencontreuse d'Amian pour battre de près Lafont (3-2).

90+3 : Lafont manque complètement sa relance, ce qui profite à Hunou. Le gardien toulousain repousse le premier tir du Breton mais s'incline sur sa deuxième tentative malgré le retour de Somalia.

Le TFC déterminé mais évincé…

LAFONT (9/20)

Bien qu'il soit impuissant sur les deux premiers buts rennais, il est en grande difficulté sur ceux qui suivront, et ne fait pas toujours les bons choix.

YAGO (10/20)

L'international burkinabé réalise un bon début de match avec de belles interventions. Mais après un cafouillage monstre entre les deux équipes, il offre malgré lui le premier but aux Bretons… (1-0, 21e). Remplacé par DURMAZ.

DIOP (11/20)

Il fait un bon boulot défensif et fait tourner la tête aux attaquants rennais (30e). C'est propre et efficace.

JULLIEN (10/20)

Toujours bien placé, il casse souvent le jeu de l'attaque adverse. À l'image de ses coéquipiers, il tente de limiter les dégâts… En vain.

AMIAN (10/20)

Il se montre un peu plus après la pause : costaud avec des interventions incisives. Il s'investit peu importe sa position.

SYLLA (11/20)

Le Guinéen prend bien souvent le dessus dans ses duels. Offensivement, il offre, d'une frappe croisée du gauche la première égalisation toulousaine (1-1, 40e).

SANGARE (10/20)

Il récupère de bons ballons mais n'arrive pas toujours à en faire bon usage. Match en demi-teinte.

IMBULA (12/20)

Dans un match complet, l'ex-Marseillais reprend de volée un mauvais renvoi dans l'axe de la défense adverse (43e) et enroule une frappe à mi-hauteur qui vient heurter le montant droit du gardien rennais (59e). Il fait de bons choix de jeu.

SOMALIA (10/20)

Sa rapidité, c'était son point fort hier soir. Ses centres n'ont malheureusement pas trouvé preneur.

GRADEL (12/20)

Il n'obtient pas de penalty après une action difficile à juger même s'il semblait cependant y avoir contact (5e). «La menace toulousaine» ne se démonte pas pour autant et il tente un tir puissant à 20 mètres (28e) et offre une belle passe décisive pour Sylla (1-1, 40e). Remplacé par JEAN.

TOIVONEN (8/20)

Parfois suffisant et imprécis, comme lorsqu'il rate des passes plutôt faciles, le Suédois a été malheureux et peu inspiré dans la finition. Jeu totalement incomplet. Remplacé par le franco-ivoirien SANOGO qui rentre et marque (2-2, 62e).

Dupraz : «Des regrets»

On vous imagine déçu…

«C'est une déception. C'est surtout décevant d'être en réaction en première mi-temps, de ne véritablement jouer que la deuxième. On semblait maîtriser le match en revenant à 2-2. Rennes a beaucoup de chance aussi sur le coup franc (du 3-2), mais nous, il faut qu'on la provoque davantage. On doit faire beaucoup mieux dans la concentration, dans l'application défensive…»

Ce match aurait pu basculer en votre faveur…

«Il doit basculer en notre faveur ! Si on est objectif. Mais on doit le perdre en première mi-temps parce qu'on ne joue pas. On limite la casse. Et puis en deuxième mi-temps, on a la maîtrise, on pense qu'on va gagner et puis résultat des courses, on perd 4-2.»

Est-ce que c'est tout de même de bon augure pour la course au maintien ?

«Nous avons une bonne équipe à partir du moment où on joue comme on l'a fait en 2e mi-temps. Le problème depuis le début de la saison, c'est qu'il y a trop de sautes de performance. On n'aligne pas assez de matches aboutis de la première à la dernière minute. C'est aussi dû au fait que cette équipe est extrêmement jeune et s'appuie sur des leaders très très jeunes. Ce soir, c'est le TFC qui a perdu parce qu'il n'a pas été constant dans sa performance et hélas, comme trop souvent depuis le début de la saison, ce match nous laisse des regrets.»

Résultats 2017 / 2018

Calendrier

Classement Ligue 1 saison 2017 / 2018

Classement

Sources et partenaires du site

Partenaires

Effectif professionnel saison 2017 / 2018

Effectif

Transferts saison 2017 / 2018

Transferts

Statistiques championnat

Statistiques