Fil de navigation

Recherche

Patrick Desprez pour La Dépêche du Midi

 

Ligue1

Troisième avec le TFC en mai 2007, vice- champion avec l'OM au terme de l'exercice 2012-2013. Le coach à la casquette élie Baup, 62 ans, tombe à pic pour nous «débriefer» en avant-match le choc dominical sur l'île du Ramier. Forcément très déséquilibré sur le papier (14 places au classement et 27 points au compte-tours séparent les acteurs de l'événement en faveur des visiteurs), beaucoup moins – le peuple violet, qui a lancé un appel de ralliement et de déguisement, l'espère – sur le pré. Vu la dynamique locale puisque les deux formations sont parfaitement ex æquo (9pts, +1) depuis la reprise de l'équipe toulousaine par Mika Debève en date du lundi 22 janvier, soit depuis la 23e journée.

Pour ne rien gâcher à la fête, le casting des étoiles affichera complet à l'exception d'une dans chaque camp : Delort, victime du règlement (3 jaunes en 10 matches) ; Thauvin, d'une double contusion à la cheville gauche contractée jeudi soir au Vélodrome face à l'Athletic Bilbao en 8e de finale aller (3-1) – quand bien même l'OM n'annonçait pas officiellement le forfait de son gaucher de feu hier midi ; mais un nouveau bilan médical aujourd'hui, veille de rencontre.

En attendant, Baup le Commingeois n'est pas parvenu à départager ses deux anciens clubs. Revue de détail.


Olym. Marseille (3e, 56pts) Toulouse FC (17e, 29pts)


En défense, ça se vaut

-> Lafont face à son idole, ou le jeune loup qui défie à distance le monument Mandanda, c'est ça, non ?

«Tout à fait. Alban (Lafont) représente indéniablement l'avenir et – petit clin d'œil – peut-être remplacera-t-il Steve (Mandanda) un jour… Avec son sang-froid, je le verrais bien dans le contexte chaud-bouillant marseillais. Question plan de carrière, il faut qu'il se frotte aux joutes européennes s'il veut aspirer à plus et, pourquoi pas, les grands Bleus. De son côté, le Phocéen qui est le gardien de l'équipe de France N°2, avec une expérience unique, a beau se rapprocher chaque année de la sortie, il n'en répond pas moins toujours présent.
Je vote égalité.»

-> Les chiffres parlent d'eux-mêmes : avec respectivement 37 et 33 buts encaissés, il s'agit de deux arrière-gardes moyennes…

«C'est un domaine variable, pour faire court. Au Téfécé, la super-charnière de l'an dernier Diop-Jullien n'a pas eu le même rendement. Eu égard aux impondérables que peuvent être blessures, suspensions, d'où complémentarité à trouver (Amian a dû s'y coller), et, en même temps, méformes. Je mets un mot sur tout ça : turbulences. Même topo pour l'Ohème mais sur les flancs : Rudi Garcia est encore obligé parfois de mettre Sakai le droitier à gauche et B.Sarr de l'autre côté qui est un latéral reconverti. Les lignes défensives sont rarement alignées. CQFD.
Je place les deux formations au même niveau.»

 

Au milieu, Toulouse a un léger avantage

-> De l'impact dans chaque camp, du vécu aussi, mais un système qui diffère : 4-3-3 garonnais contre 4-2-3-1 olympien !

«Voilà le résumé, en effet. Le Toulouse Football-Club a une sentinelle qui protège l'axe central (Cahuzac) et l'Olympique de Marseille une double base avec Gustavo, Anguissa ou Lopez – ça dépend. On poursuit avec deux relayeurs violets à choisir parmi Sangaré, Imbula et Blin qui ont le don de se projeter à tour de rôle alors qu'en face on parle presque d'un attaquant en soutien avec, par exemple, Sanson. Moi, au Tef, j'étais plutôt partisan du 4-3-3 avec Sirieix pour harceler, Dieuze pour colmater et Emana pour créer.
Je penche pour le TFC.»


Devant, Marseille rééquilibre les débats

-> Sanogo est la bonne surprise du mois de février tandis que Germain continue de marquer le pas : c'est votre avis ?

«Michaël Debève a des solutions multiples sur tout le front : Yaya (Sanogo) tient le ballon, cependant il y a Delort (suspendu demain) aussi, Gradel bien sûr, Jean et Durmaz qui provoquent, sans oublier Toivonen et la recrue hivernale Mubele. En deux mots : de la variété au coup d'envoi et pas que. Je ne parlerais pas de la pointe phocéenne qui, en regard des stats, pèche. Des excentrés, si. En dehors de Thauvin (lequel ne doit pas jouer : cf. ci-dessus) qui affole les compteurs (16 buts, 10 passes), Payet est l'autre artiste associé. Il se balade partout, touche sans arrêt le ballon depuis son aile gauche.
J'opte pour l'OM.»

Résultats 2017 / 2018

Calendrier

Classement Ligue 1 saison 2017 / 2018

Classement

Sources et partenaires du site

Partenaires

Effectif professionnel saison 2017 / 2018

Effectif

Transferts saison 2017 / 2018

Transferts

Statistiques championnat

Statistiques